Conservation préventive
Transférés depuis leur théâtre d'origine ou leur lieu de conservation, les costumes ont rejoint les réserves dans les premiers mois de l'année 2006, peu avant l'ouverture du CNCS. Ils avaient été préalablement traités et avaient fait l'objet un constat d'état. Les textiles sont des matériaux particulièrement fragiles et les causes de leur endommagement sont multiples :
- intensité de la lumière naturelle et électrique, ainsi que la durée d'exposition à cette lumière ;
- humidité et température (trop d'humidité entraine l'apparition de moisissures ; trop de chaleur fragilise les fibres) ;
- poussière et saleté ;
- insectes (certains aiment particulièrement les textiles) ;
- manipulation et conditionnement.

Afin d'assurer au mieux la pérennité des œuvres, plusieurs actions sont mises en place dans le cadre de la politique de conservation préventive :
- surveillance des conditions climatiques du bâtiment ;
- reconditionnement des costumes et des accessoires (cintres rembourrés pour les costumes suspendus),
- création de supports spécifiques pour les costumes à plat et pour les accessoires (chapeaux, masques ou chaussure...) généralement volumineux dans le vestiaire du spectacle ;
- isolement des éléments ou matériaux qui risquent d'endommager leurs voisins ;
- dépoussiérage des costumes...

Le CNCS ne possède pas d'atelier de restauration mais travaille régulièrement avec des restaurateurs textiles indépendants.