LE BÄTIMENT
Le bâtiment de réserves, construit par Jean-Michel Wilmotte, reprend la volumétrie de l'aile sud qui flanquait autrefois le bâtiment historique. En bâton brut, il est recouvert d'une maille d'acier évoquant le textile des collections qu'il abrite.
Sur 1730 m2, cet édifice comprend : des espaces de travail au rez-de-chaussée ; sur trois étages, des rangements pour conserver les collections, pouvant contenir environ dix mille costumes (soit plus de 20 000 pièces), équipés d'un mobilier type compactus (rangées d'armoires mobiles montées sur un faux plancher muni de rails), réalisé aux mesures des pièces conservées. L'ensemble est conforme aux prescriptions les plus poussées en termes de sécurité sanitaire et physique des oeuvres, grâce notamment à la climatisation qui permet de réguler la température et l'hygrométrie. Les réserves sont reliées au bâtiment principal par un sas vitré.
Dans les salles de travail s'effectue le travail de conservation des oeuvres, d'étude et de recherche : inventaire, marquage, dépoussiérage, prise de vue photographique, préparation des costumes pour exposition, mannequinage...

Le travail d'inventaire et de documentation commencé par les institutions fondatrices ou les donateurs est en cours de reprise de données, en même temps que se complètent les fiches de constat d'état et les photographies des pièces (voir les collections).