Les costumes de scène déposés au CNCS ont été réalisés dans des ateliers spécialisés, qu'ils soient au sein des théâtres ou privés, pour un artiste en particulier, et selon les mêmes techniques de fabrication que les vêtements de haute-couture (aux mesures de l'artiste).
En intégrant les collections du CNCS, ces costumes acquièrent le statut d'objets patrimoniaux et ne seront plus portés sur scène. Leur présentation au public doit faire appel à des supports inertes, sans nuisance pour leur intégrité. Le "mannequinage" consiste à concevoir un support à la mesure du costume afin de respecter son allure et les formes du corps pour lequel il a été conçu, tout en intégrant les contraintes de conservation pendant la durée de l'exposition. Des éléments de lingerie, jupons et corsets sont parfois à recréer car manquant dans la collection.
Le point de départ est le costume et l'ensemble des pièces qui le composent, ainsi que la documentation iconographique (dessin original et photographies) qui permet d'appréhender l'objet. Le type de mannequin de présentation est choisi avec le scénographe de l'exposition : mannequin préexistant qu'il faut adapter par des rembourrages ou par modelage, création d'un mannequin sur mesure qui peut également disparaître sous le costume d'une simple structure, mannequin houssé de noir, d'écru ou plus fantaisiste encore... Certaines pièces trop fragiles sont présentées en exposition à plat.