Exposition à venir

Le Ballet Preljocaj

Du 20 juin 2015 au 3 janvier 2016

Le CNCS consacre à partir de juin 2015 une exposition à la carrière d’Angelin Preljocaj, personnalité incontournable de la scène chorégraphique française, qui fête en 2015 les trente ans de sa compagnie.

L’exposition en images

L’exposition mettra notamment en lumière ses nombreuses collaborations avec de grands artistes depuis Enki Bilal, jusqu’aux artistes contemporains Aki Kuroda, Fabrice Hyber, Claude Lévêque, en passant par les couturiers Jean Paul Gaultier, Azzedine Alaïa, le compositeur Karlheinz Stockhausen, le DJ Laurent Garnier…

Sur plus de 1500m2, une centaine de costumes, éléments de décors, photographies, vidéos et archives retraceront ce parcours exceptionnel, choisis parmi les ballets les plus représentatifs du chorégraphe : Roméo et Juliette (1990), Parade (1993), Le Parc  (1994), Les 4 saisons… (2005), Blanche Neige (2008), Siddharta (2010), Suivront mille ans de calme (2010), Les Nuits (2013), sans oublier ses premières chorégraphies, peu après la création de sa compagnie en 1985.

Moment fort de la Compagnie qui fête son trentième anniversaire en 2015, l’exposition rendra compte de l’étendue du chorégraphe au cours de ces décennies, en écho aux trente années glorieuses de la danse contemporaine en France. Seront également abordés les différents thèmes que manie Angelin Preljocaj dans ses ballets, passant du vocabulaire néoclassique au contemporain, selon les compagnies avec lesquelles il travaille.

Direction artistique : Angelin Preljocaj
Scénographie : Constance Guisset
Commissariat : Delphine Pinasa

En partenariat avec le Ballet Preljocaj, Aix-en-Provence
Costumes empruntés à la Compagnie Preljocaj, à l’Opéra de Paris, à l’Opéra de Lyon.

Commissariat de l’exposition et direction artistique

Angelin Preljocaj

Né en France en 1957, de parents albanais, Angelin Preljocaj débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine auprès de Karin Waehner. En 1980, il part pour New York afin de travailler avec Zena Rommett et Merce Cunningham, puis continue ses études en...

Né en France en 1957, de parents albanais, Angelin Preljocaj débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine auprès de Karin Waehner. En 1980, il part pour New York afin de travailler avec Zena Rommett et Merce Cunningham, puis continue ses études en France auprès de la chorégraphe américaine Viola Farber et du français Quentin Rouillier. Il rejoint ensuite Dominique Bagouet jusqu’à la création de sa propre compagnie en décembre 1984. Il a chorégraphié depuis 48 pièces, du solo aux grandes formes. Angelin Preljocaj s’associe régulièrement avec d’autres artistes parmi lesquels Enki Bilal, Goran Vejvoda, Air, Granular Synthesis, Fabrice Hyber, Karlheinz Stockhausen, Jean Paul Gaultier, Constance Guisset, Claude Lévêque, Laurent Garnier et Subodh Gupta, Laurent Mauvignier, Azzedine Alaïa et Natacha Atlas… Il a réalisé des courts-métrages (Le postier, Idées noires en 1991) et plusieurs films, notamment Un trait d’union et Annonciation (1992 et 2003) pour lesquels il a reçu, entre autres, le « Grand Prix du Film d'Art » en 2003, le « Premier prix Vidéo-danse » en 1992 et celui du Festival de Vidéo de Prague en 1993. En 2009, il réalise le film Blanche Neige et en 2011 il signe, pour Air France, le film publicitaire L’Envol, qui reprend la chorégraphie du Parc. Il a également collaboré à plusieurs réalisations cinématographiques mettant en scène ses chorégraphies. Plusieurs ouvrages ont été édités autour de son travail. Au cours de sa carrière, il a reçu plusieurs reconnaissances parmi lesquelles le « Grand Prix National de la danse » décerné par le Ministère de la culture en 1992, le « Benois de la danse » pour Le Parcen 1995, le « Bessie Award » pour Annonciation en 1997, « Les Victoires de la musique » pour Roméo et Juliette en 1997, le « Globe de Cristal » pour Blanche Neige en 2009. Il est Officier des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d’honneur et a été nommé Officier de l’ordre du Mérite en mai 2006. Aujourd’hui composé de 24 danseurs permanents, le Ballet Preljocaj est installé depuis octobre 2006 au Pavillon Noir à Aix-en-Provence, un lieu entièrement dédié à la danse dont Angelin Preljocaj est le directeur artistique.

En savoir plus En savoir moins

Constance Guisset

Née en 1976, Constance Guisset vit et travaille à Paris. Constance Guisset est une designer française au parcours original. Après des études économiques et commerciales à l'ESSEC et à l'IEP Paris, puis une année au Parlement de Tokyo, elle choisit de se tourner vers la création. Elle...

Née en 1976, Constance Guisset vit et travaille à Paris. Constance Guisset est une designer française au parcours original. Après des études économiques et commerciales à l'ESSEC et à l'IEP Paris, puis une année au Parlement de Tokyo, elle choisit de se tourner vers la création. Elle est diplômée en 2007 de l'ENSCI - Les Ateliers, et obtient rapidement différentes reconnaissances telles que le Grand Prix du Design de la Ville de Paris en 2008, le Prix du Public à la Design Parade de la Villa Noailles en 2009, le titre de Designer de l'année au Salon Maison & Objets et le Audi Talents Awards en 2010. Ses recherches trouvent des applications multiples en scénographie, design d'objets et vidéos. Son travail s'articule autour d'une réflexion sur l'illusion visuelle et la surprise. elle s'attache à créer des objets légers, animés, dont l'élégante fluidité pourrait susciter l'étonnement et provoquer un instant d'évasion par le rêve. Constance Guisset fonde son studio en 2007 et plusieurs projets se concrétisent, dont Mezzanine (2008, cage-aquarium), Tri3 (2009, poubelle de tri verticale. Aide à projet du VIA), la lampe Vertigo (2010, lampe-cabane édité par Petite Friture), Duplex (2010, cage surmontée d'un aquarium), la Collection Etoile (2010, conçue pour l'aménagement de l'Institut français de Turquie à Ankara), le miroir Francis (2011, édité par Petite Friture. Prix Wallpaper 2012, Best use of Colour), Dessus-Dessous et Dessous-dessus (2012, objets lumineux), Sol (2012, chaise à bascule édité par Molteni) et Capes (2012, lampes). Depuis 2009, Constance Guisset a réalisé plusieurs scénographies dont celle du solo dansé Le Funambule d'Angelin Preljocaj, celle du Concert de Laurent Garnier à la Salle Pleyel à Paris et celle de l'exposition Petites et Grosses Bêtes au Musée des Arts Décoratifs. Elle a également fait le commissariat et la scénographie de Conversations avec Afra & Tobia Scarpa au Flagship store de Molteni&C Dada (2011, Prix de la meilleure scénographie, Designers' Days, Paris) et celui de Dis-moi dix vitrines aux Galeries Lafayette Maison (2010, à l'occasion des Designers' Days, Paris). Parallèlement, elle réalise des films tels que Les rêves de Toto et Tata pour le Musée des Arts Décoratifs (2010) et Scintillements pour l'exposition Lumière)s( à la Biennale Internationale de Design de Saint-Etienne (2010). En mai 2012 a lieu sa première exposition personnelle : Design - Constance Guisset à la chapelle des Calvairiennes, Centre d'art Contemporain du Pays de Mayenne.

En savoir plus En savoir moins