Un lieu d'histoire

Situé à Moulins dans l'Allier sur un site de 4 hectares, le Centre national du costume de scène et de la scénographie (CNCS) occupe une partie du Quartier Villars, ancien quartier de cavalerie datant de la fin du XVIIIe siècle, classé Monument historique, dont la restauration s'est accompagnée de la construction d'un nouveau bâtiment pour les réserves des collections, dessiné par l'architecte Jean-Michel Wilmotte.
Commencée en 1770, la construction du Quartier Villars s'étend sur un siècle. Elle s'inscrit dans le programme de réforme de la vie militaire initié par le duc de Choiseul, ministre de la guerre de Louis XV. Le site porte le nom du maréchal Claude Louis Hector de Villars (1653-1734), natif de Moulins, qui fut un des grands hommes de guerre du régne de Louis XIV. Les plans du bâtiment principal sont dus à l'architecte Jacques Denis Antoine (Paris 1733-Paris 1801), auteur, entre autres, de l'Hôtel des Monnaies à Paris.
Le Quartier Villars a connu des heures brillantes tout au long du XIXe siècle et jusque dans les années 1930. Endommagé pendant la Seconde guerre mondiale, le bâtiment principal subit différentes modifications pour devenir une caserne de gendarmerie qui, après sa désaffection en 1980 est vouée à la destruction.

Il est sauvé en 1984 grâce à un classement au titre des Monuments historiques.
Au terme de plusieurs études, l'Etat propose à la Ville de Moulins un projet d'implantation d'un Centre national du costume de scène dans le Quartier Villars. Consacré Grand Projet en Région par décision du Comité Interministériel d'Aménagement du Territoire, le 20 septembre 1994, le Centre national du costume de scène (CNCS) est lancé en 1996.
Une vaste et délicate campagne de restauration est menée par François Voinchet (architecte M. H.) et la DRAC Auvergne. Dix ans plus tard, le bâtiment retrouve son aspect d'origine : réfection des toitures et des lucarnes, suppression de l'étage ajouté après guerre. En 1997, le concours d'architecture pour l'aménagement du bâtiment principal et la construction d'un bâtiment de réserve est remporté par Jean-Michel Wilmotte, associé à l'architecte moulinois Jacques Brudin.
Le CNCS ouvre ses portes le 1er juillet 2006.