Le récolement des collections, qu'est-ce que c'est ?

« Le récolement est l’opération qui consiste à vérifier, sur pièce et sur place, à partir d’un bien ou de son numéro d’inventaire, la présence du bien dans les collections, sa localisation, l’état du bien, son marquage, la conformité de l’inscription à l’inventaire avec le bien ainsi que, le cas échéant, avec les différentes sources documentaires, archives, dossiers d’œuvres, catalogues. »
D’après l’article 11 de l’arrêté du 25 mai 2004 dit « inventaire » - Code du patrimoine

Les étapes du récolement :

 

D’abord, il faut préparer les lots d’objets. L’équipe des collections sort les pièces des compactus (rayonnages mobiles), pour les trier et les confronter aux registres d’inventaire. Elle vérifie alors la présence des numéros d’inventaire sur chaque objet et s’il y a bien une correspondance aux registres.

 

 

 

 

L’équipe passe à la photographie des biens, meilleur moyen d’identification des œuvres. Cette étape est très utile en cas de disparition pour déposer plainte et mettre un maximum de photographies dans le catalogue des objets manquants. Elle commence par une prise de vue globale de l’objet, de face, de dos, de profil,… puis on réalise des prises de vue des marques et inscriptions présentes sur l’objet.

 

 

 

Ensuite, c’est l’étape du marquage. Il faut que le numéro d’inventaire soit inscrit sur l’objet. Il est alors marqué au feutre permanent noir sur un bolduc de sergé de coton, qu’il faut ensuite coudre à l’aide de quelques points ou relié par un fil à l’endroit le moins dégradant pour la pièce.

 

 

Après cela, il faut vérifier la conformité à l’inventaire, l’enrichir et le corriger si une pièce n’est pas conforme. Pour cette étape il faut donc regarder la dénomination de l’objet, sa description, la matière et les techniques utilisées, les mesures, les marques et inscriptions, et enfin son historique.

 

Par la suite, il faut réaliser le constat de l’objet. L’équipe vérifie que le numéro d’inventaire est bien présent, elle regarde si le marquage a été réalisé, comment il l’a été, et s’il y a des dégradations visibles sur le bien. Lors de cette étape, beaucoup de paramètres sont à prendre en compte :

  • la localisation de l’objet

  • si son inscription est conforme

  • s’il reste des tâches à effectuer

  • si toutes les photographies ont bien été prises

  • les recherches documentaires effectuées et prévues

Une fois que toutes ces étapes ont été réalisées, il ne reste qu’à conditionner les objets au rangement et à les localiser. Pour finir, la responsable du récolement doit faire le bilan du travail réalisé, avec :

  • un procès-verbal reprenant tous les éléments de la campagne (dates, durée, lieux, type d’intervention, moyens techniques et humains…)

  • un bilan chiffré, reprenant le nombre d’objets récolés, qu’il reste à marquer, à localiser, etc.